Programmation Scolaire

Conférences

Les conférences au Lycée donnent aux élèves et aux parents l’occasion de rencontrer des personnalités prééminentes dans des domaines très variés qui vont de la littérature à la politique, de l’économie aux sciences.

Gaël Faye

Atelier de slam et poésie orale

Vendredi 26 octobre 2018, 14h-16h, 2ndes

Gaël Faye, né en 1982 à Bujumbura au Burundi, est un slameur, compositeur et écrivain franco-rwandais. Il a seulement 13 ans lorsqu’il fuit son pays natal après le génocide des Tutsis au Rwanda pour s’installer en banlieue parisienne. Plongé dans la culture hip-hop, il y découvre le rap et commence à écrire de la poésie. En août 2016, il publie son premier roman Petit Pays inspiré des sensations de son enfance burundaise. Son livre a reçu le prix du roman Fnac, le prix Goncourt des lycéens et, en 2017, le prix littéraire du Lycée Français de New York.
 

Kaoutar Harchi

Islam et identité nationale

Conférence de Kaoutar Harchi, écrivaine sociologue, professeure invitée à la New York University
Mardi 18 décembre 2018, 13h15-14h15, 3èmes

Sociologue de formation, Harchi Kaoutar travaille notamment sur les nationalismes culturels et la production des identités nationales. Elle parlera aux élèves de Troisième des différents marqueurs de l'identité musulmane en fonction de la nation. Religion, croyances, ethnicité : comment ces facteurs jouent-ils dans la façon de se sentir musulman selon que l'on vit en France et en Europe ou aux Etats-Unis ?

Conférences passées

Mame-Fatou Niang

James Baldwin Day

Projection du documentaire Mariannes noires: Mosaïques Afropèennes et conférence de Mame-Fatou Niang
Vendredi 28 septembre

Mame-Fatou Niang est professeure agrégée de Français et d'études francophones à Carnegie Mellon University. Ses recherches portent sur la France contemporaine, l'Afrique sub-saharienne, les études post-coloniales et transnationales, les médias et l'urbanisme. Dans ses derniers travaux, elle étudie le développement des identités afro-françaises et les écrits d'auteures issues de l'immigration dans les banlieues. En 2015, elle a co-dirigé le documentaire “Mariannes Noires: Mosaïques Afropèennes” qui montre comment sept femmes afro-françaises explorent les différentes facettes de leur identité. 

Diane Grillère

Le Général de Gaulle et mai 1968

Conférence de Diane Grillière, directrice des projets pédagogiques et techniques à la Fondation Charles de Gaulle, organisée par le département éducatif de l’Ambassade de France aux Etats-Unis
Vendredi 5 octobre 2018, 13h15-16h, Premières -Terminales

En mars 1968, comme le titre Le Monde, « La France s’ennuie ». Le président de Gaulle, alors âgé de 77 ans, incarne une société figée aux yeux d’une jeunesse aspirant à plus de progrès. Charles de Gaulle, pourtant connu comme visionnaire, se trouve confronté, en mai 1968, à une contestation aux allures de révolution qui semble le laisser tout aussi désemparé que son gouvernement. C’était sans compter la mystérieuse « disparition » du Général et sa reprise en mains médiatique et providentielle.