Événements publics

Débats

Mardi 14 janvier 2019, 18h30 

Vers la résolution des conflits

List of 1 items.

  • À la recherche d'approches innovantes pour la paix

Comment assurer la transition entre la guerre à la paix ? Quels sont les acteurs impliqués ? Par quels moyens peut-on démêler des situations de conflits complexes pour tenter de restaurer la paix ? Des diplomates, des experts de la consolidation de la paix, des artistes ou journalistes engagés partagent avec nous leur vues sur ces questions délicates et nous présentent leur initiatives innovantes pour viser une paix durable.

Frédérique Bedos

Frédérique Bedos a été pendant 15 ans journaliste et présentatrice TV et radio, en France et à l’international. En 2010, elle fonde l’ONG d’information Le Projet Imagine. Son slogan  : inspirer pour agir ! A travers la production de films et la présentation de "héros humbles", le projet Imagine a pour but de susciter la formation de mouvements d'engagement populaire qui cherchent à inventer une autre façon d'être au monde. Le 18 septembre dernier, Frédérique a reçu le prestigieux titre de Docteure Honoris Causa à l'université catholique de Lille.

Marc Jacquand

Ancien élève et désormais parent du Lycée, Marc Jacquand est conseiller indépendant en programmation post-conflit et de consolidation de la paix. Il a récemment mené des missions pour le compte des Nations Unies au Soudan du Sud, Libye, Haïti, Yémen et Somalie. Il a occupé divers postes au sein de plusieurs agences des Nations Unies, notamment ceux de spécialiste politique pour l'UNDOCO et de conseiller en planification stratégique au bureau de coordination du processus de paix au Moyen-Orient (UNESCO). Marc enseigne également à Columbia University.

Saskia Keeley

Dans le travail de la photographe suisse Saskia Bory Keeley, les appareils créent des ponts entre humains. Saskia anime des ateliers de photographie en partenariat avec des organisations humanitaires comme Leaders' Quest (Inde), END Fund/Amani Global Works (RDC), Roots and Taghyeer (Cisjordanie) ou We Love Reading (Jordanie). Les participants s'y déchargent de décennies de haine simplement à travers l'observation et l'écoute des autres. Pour Saskia, il s'agit de comprendre comment ces initiatives peuvent servir dans les discussions mondiales pour la paix et entre communautés divisées.